Bruce Willis

Hommage, vol, plagiat : l'inspiration au cinéma

Hommage, vol, plagiat, copie, imitation : l'inspiration au cinéma

"Je vole des choses dans tous les films possibles et imaginables. J'adore ça - si mes films contiennent quelque chose c'est que j'ai pris tel élément ici et tel autre là et que je les ai mélangés ensemble. Si certains n’aiment pas ça, alors tant pis, qu'ils n'aillent pas voir mes films, ok ? Je vole des choses partout. Les grands artistes volent, ils ne rendent pas des hommages." expliquait Quentin Tarantino à Empire magazine, en 1994.

Le 5ème élément : Maïwenn, une diva bleue au talent étonnant ...

Maïwenn Le Besco est la Diva Plavalaguna

La scène de la diva

Dans le Cinquième Elément de Luc Besson, l'air de la folie, extrait (scène 1 de l'acte III) de Lucia di Lammermoor (un opéra romantique en trois actes de Gaetano Donizetti), est chanté par la « diva Plavalaguna » incarnée par Maïwenn.
C'est la chanteuse soprano Inva Mula (cf photo ci-dessous) qui l'interprète dans ce film.
Le morceau commence par « il dolce suono mi colpi di sua voce ».

La mort vous va si bien : Isabella Rossellini à la croisée de Blanche Neige et de Frankenstein

Isabella Rossellini, joue à la méchante sorcière tentatrice

La fin des années 1980 et le début des années 1990 ont été marqués par la science fiction et le fantastique loufoques.
Des films comme Edward aux mains d'argent, Beetlejuice, Les sorcières d'Eastweek, Cocoon, ou encore Retour vers le futur en sont, je crois, la meilleure preuve.

Pulp Fiction : la montre en or cachée dans le ...

Walken tient la montre en or

Pulp Fiction, c'est un film qu'on n'a presque pas besoin de présenter tellement sa réputation est grande. Sorti en 1994 et réalisé par le grand Quentin Tarantino. C'est le 94ème meilleur film Américain de tous les temps.
Film tourné dans tous les sens, les histoires se mélangeant entre elles, on a à faire à un torrent de scènes cultes et il m'a été pénible de n'en choisir qu'une...
C'est une histoire de gangsters pour faire simple, car mon avis, c'est que l'histoire dans ce film passe au second plan tellement la réalisation est exceptionnelle.