Jack Nicholson

Hommage, vol, plagiat : l'inspiration au cinéma

Hommage, vol, plagiat, copie, imitation : l'inspiration au cinéma

"Je vole des choses dans tous les films possibles et imaginables. J'adore ça - si mes films contiennent quelque chose c'est que j'ai pris tel élément ici et tel autre là et que je les ai mélangés ensemble. Si certains n’aiment pas ça, alors tant pis, qu'ils n'aillent pas voir mes films, ok ? Je vole des choses partout. Les grands artistes volent, ils ne rendent pas des hommages." expliquait Quentin Tarantino à Empire magazine, en 1994.

Les jumelles de Shining inspirées par une photo de Diane Arbus ?

les jumelles de Shining

Ce n'est pas vraiment un secret : Stanley Kubrick se serait inspiré d'une photo de Diane Arbus pour créer les jumelles de Shining.

A vrai dire, la seule raison de l'utilisation d'un conditionnel concernant cette allégation repose sur le fait que Christiane, la femme de Stanley a prétendu que la photo d'Arbus n'avait pas été une source d'inspiration pour cette scène.

On peut en douter. Après tout, on sait bien que certains ayant-droit ont une véritable propension à intenter des actions en justice pour des histoires de copyright.

Victor Hugo aurait inspiré le personnage du Joker dans Batman

  • 19 December 2011
  • M
The Jokers

Le saviez-vous ?

Le personnage du Joker dans Batman aurait été inspiré d'un personnage inventé par Victor Hugo dans l'un de ses romans publié en 1869 et intitulé "L'Homme qui rit".
Dans ce roman, Hugo narre l'histoire d'un homme dont le visage mutilé est affublé d'un sourire permanent.
Le roman fut adapté au cinéma muet en 1928 : le personnage principal fut joué par un certain Conrad Veidt, dont l'interprétation aurait inspiré directement Bob Kane, créateur du Comic Batman.

Etonnant, non ?!

The Shining : l'enfant de 6 ans ne savait pas dans quoi il jouait

  • 23 October 2011
  • M
Danny Lloyd dans The shining

Le saviez-vous ?

Lors du tournage du film d'horreur Shining, Danny Lloyd, l'acteur jouant le rôle de l'enfant, ne savait pas qu'il tournait dans un film d'horreur. Il n'avait en effet que 6 ans lors du tournage, et Stanley Kubrick avait pris qu'il ignore la véritable teneur du film. Danny Loyd ne la découvrira que bien plus tard

Etonnant, non ?!

Les Sorcières d'Eastwick et l'anti-prince charmant

Photo des trois sorcères côte à côte

C'est lorsque je me suis intéressé au film La mort vous va si bien que j'ai repensé aux Sorcières d'Eastwick, film réalisé en 1987 par George Miller. A vrai dire, je ne me souvenais plus du titre de ce film. Quand j'essayais de m'en rappeler, c'est plus naturellement Dangerous Alliance qui me venait a l'esprit. Bref. Jamary, qui ne se souvient plus de l'endroit où l'on a mangé hier mais qui garde des années 1980 un souvenir intact, m'a indiqué de quel côté chercher. J'ai donc retrouvé le film pour le revoir a mes heures perdues.

Vol au dessus d'un nid de coucou : le retour de McMurphy après l'électrochoc

Jack Nicholson subit les electrochocs

Il y a des films dont la magie opère difficilement plus d'une fois. Il me semble que "Vol au dessus d'un nid de coucou" ("One flew over the cuckoo's nest") fait partie de ceux-là. Ce film de 1975, réalisé par Milos Forman met en scène un Jack Nicholson de 38 ans dans le rôle de Randle Patrick McMurphy, un délinquant récidiviste, réfractaire à l'autorité. En 1963, pour éviter de faire de la prison suite à un détournement de mineur supposé, McMurphy a réussi à se faire interner dans un hôpital psychiatrique.

Pages