Thierry Lhermitte

Le dîner de cons : "Leblanc, c'est son nom, et c'est Juste son prénom"

Villeret, alias François Pignon, dans le dîner de cons

Le dîner de cons est probablement LE film comique français des années 1990. Avec ce film, Francis Veber, signe ce que beaucoup considèrent désormais comme un monument de la comédie française.

C'est un rituel. Chaque mercredi, Pierre Brochant (Thierry Lhermitte) et ses amis organisent un dîner où chacun doit amener un con.
Pour remporter la compétition, il faut avoir amené avec soi le con le plus spectaculaire.

Le top dix des répliques cultes passées dans le langage courant

Ca dépend ça dépasse! : une réplique culte du Père noël est une ordure

Il y a plein de petites répliques de films cultes que nous entendons tous les jours au bureau, dans les transports en commun, chez le boulanger au tabac ou même à la télévision. Voici une petite compilation de ces phrases que nous aimons dans leur version originale et qui parfois peuvent nous énerver dans la bouche du chef de service. Elles nous servent souvent a ponctuer une situation et nous viennent même en tête automatiquement. Il faut d'ailleurs parfois se retenir pour ne pas en sortir une au milieu d'une réunion avec un client ou pendant la re-négociation de son salaire.

Les Bronzés : Je sais pas quel âge elle a mais elle aime la BIIIIP !

Les Bronzés pendant le tournage

Voir la vidéo Youtube de cette scène culte en bas de cet article

Le webmaster du site (Martial) m’a dit avec un regard inquisiteur : « Jamary, tu me fais un post sur les Bronzés et plus vite que ça ! » et il a ajouté, « on doit avoir ce film de Patrice Leconte sortie en 1978 si on veut être crédibles ».

Vous ne connaissez pas Martial mais lorsqu’il dit quelque chose, on l’écoute.

C’est Lino Ventura dans « Ne nous fâchons »… pour ceux qui connaissent. Et moi je suis plus Lefebvre que Constantin.

Le père Noel est une ordure : L’Etalon !

Le père Noel est une ordure

On est tous fan du père noël. Enfin, ceux de ma génération en tout cas. Le Splendid, c’est l’étalon de mon humour. Je suis tombé dessus petit et après, le reste a suivi. Les Nuls, Desproges, Les inconnus (first période), Dany Boon (Pareil), Jean-Marie Bigard (Idem), Laurent Baffie, Gaspard Proust (pour citer un p’tit jeune) et pourquoi pas Guy Bedos aussi ?

Donc inutile de vous dire que le père Noël, je connais… Forcément je voulais faire partager ma dévotion à ce film mais pas avec les scènes les plus connues. Pas celles qui passent dans tous les bêtisiers télévisuels.