Critique cinéma : Time out ne tiendrait pas ses promesses

  • 5 November 2011
  • M
Amanda Seyfried dans Time out

Sortie au cinéma le 23 novembre 2011

Le temps c'est de l'argent.Andrew Niccol (réalisateur de Bienvenue à Gattaca ou encore de S1mOne)prend cette métaphore pour ... argent comptant dans le film Time out(titre original "In time").
Les promesses de ce film sont alléchantes : Niccol est réputé pour concocter d'habiles mélanges de science fiction et de drame servant de fondation à des réflexions sur la société et des interrogations pilosophico-métaphysiques sur la valeur et le sens de la vie.

Le temps de Justin Timbelake est compté

Dans le futur, les humains ont été génétiquement modifiés pour vivre "normalement" jusqu'à 25 ans, âge à partir duquel ils ne vieillissent plus mais où le temps de vie est alors considéré comme une monnaie, qu'il faut gagner. Leur capital "temps de vie" est alors affiché sur leur avant-bras. Pour bénéficier de ce temps, il faut le gagner, le voler ou encore l'hériter et il peut être dépensé en biens matériels, en loisirs, et plus éventuellement offert de manière bénévole.
Will Salas (Justin Timberlake), est un ouvrier d'usine âgé de 28 ans (comprendre 25 + 3 ans, donc). Il s'évertue chaque jour à gagner le temps de vie nécessaire à sa survie et à celui de sa mère (Olivia Wilde !!!). Suite à une situation compliquée dans laquelle il se trouve embarqué malgré lui, il se voit offrir - par un homme très riche à qui il a sauvé la vie (Henry Hamilton, joué par Matt Bomer), une centaine d'années que Will va pouvoir dépenser à sa guise.
Will profite un temps de sa nouvelle "richesse" temporelle et rencontre une jeune fille aisée, Sylvia Weis (Amanda Seyfried), qui est rapidement séduite par le goût de la vie qu'a Will, elle qui n'a pas connu la faim de temps de vie et donc, sa valeur.
Mais Will apparaît vite, au sein de la société dans laquelle il vit, comme une anomalie que les représentants de la loi, les "Time keepers", vont chercher à régler.

La critique outre-Atlantique

Si le sujet du film semble bien prometteur, tant on pressent un énorme potentiel philosophique dans cette épineuse question (ce qui en douteraient, n'ont qu'à se pencher sur le livre Tous les hommes sont mortels de Simone de Beauvoir pour s'en convaincre).
Pourtant, la promesse semble vite être déçue. Si la première partie du film aborde effectivement la question de la différence entre "vivre" et "exister", la suite se perd dans les tumultes d'un film d'action peu convaincant.
Si Justin Timberlake incarne son personnage de manière crédible, Amanda Seyfried déçoit un peu tandis que le personnage de Cillain Murphy semble insuffisamment exploité.

Pour le vérifier, ou le démentir, il nous faudra - en France - attendre la date fatidique du 23 novembre ...

[block:views=bloc_related-block]

Source : www.screenrant.com

Titre du film: 
Réalisateur: 
Titre original: 
Date de sortie: