2003

Lost in translation : le point sur la petite culotte rose de Scarlett Johansson

La culotte de Charlotte dans Lost in translation

Le cinéma, tout comme les autres formes d'art, d'ailleurs, n'est pas un art isolé.

Quand il ne s'agit pas de s'inspirer d'une ambiance ou d'une structure, une partie du talent des réalisateurs réside dans leur capacité à identifier chez leurs prédécesseurs des morceaux d'anthologie, à les réadapter, les sublimer, les maquiller pour les intégrer de manière harmonieuse dans leur oeuvre.

La scène de sexe d'Eva Green dans The Dreamers

Eva Green nue dans The Dreamers

1968. Alors que leurs parents sont partis en vancances, les jumeaux Isabelle (Eva Green) et Théo (Louis Garrel) sont restés à Paris. Ils ont invité chez eux Matthew (Michael Pitt), un jeune américain réservé dont ils viennent de faire la connaissance. Ce-dernier s'aperçoit rapidement que les frère et soeur entretiennent une relation extrêmement forte, proche de l’inceste.


Dogville : la haine ordinaire des gens ordinaires

Nicole Kidman dans le rôle de Grace

"Méfiez-vous de l’homme moyen, de la femme moyenne, méfiez-vous de leur amour. Leur amour est moyen, recherche la médiocrité. Mais il y a du génie dans leur haine. Il y a suffisamment de génie dans leur haine pour vous tuer, pour tuer n’importe qui." Ces vers, grossièrement traduits en français, écrits par le poète américain d'origine allemande Charles Bukowski illustrent assez bien Dogville de Lars Von Trier.