Comédie fantastique

Dans la peau de John Malkovich... en toute humilité

Vous, moi, nous sommes tous Malkovitch

Depuis sa sortie au cinéma j'ai eu des réticences à regarder Dans la peau de John Malkovitch (Being John Malkovitch). La raison prinicipale était principalement le titre de ce film, centré sur un acteur... Que je connaissais par ailleurs suffisamment (désormais il est désormais connu des plus jeunes pour son rôle dans une pub pour des capsules de café). Je ne sais pas pourquoi - peut-être à cause de son rôle dans Liaisons dangereuses - mais j'imaginais de l'égocentrisme malkovitchien dans cette oeuvre.
Je me trompais.

Les Sorcières d'Eastwick et l'anti-prince charmant

Photo des trois sorcères côte à côte

C'est lorsque je me suis intéressé au film La mort vous va si bien que j'ai repensé aux Sorcières d'Eastwick, film réalisé en 1987 par George Miller. A vrai dire, je ne me souvenais plus du titre de ce film. Quand j'essayais de m'en rappeler, c'est plus naturellement Dangerous Alliance qui me venait a l'esprit. Bref. Jamary, qui ne se souvient plus de l'endroit où l'on a mangé hier mais qui garde des années 1980 un souvenir intact, m'a indiqué de quel côté chercher. J'ai donc retrouvé le film pour le revoir a mes heures perdues.

La mort vous va si bien : Isabella Rossellini à la croisée de Blanche Neige et de Frankenstein

Isabella Rossellini, joue à la méchante sorcière tentatrice

La fin des années 1980 et le début des années 1990 ont été marqués par la science fiction et le fantastique loufoques.
Des films comme Edward aux mains d'argent, Beetlejuice, Les sorcières d'Eastweek, Cocoon, ou encore Retour vers le futur en sont, je crois, la meilleure preuve.