Drame

Lena Olin et Daniel Day Lewis : scène du miroir et du chapeau (L'insoutenable légèreté de l'être)

Lena Olin, alias Sabina

Quand je me suis mis en tête de commenter l'une des scènes du film "l'Insoutenable légèreté de l'être" réalisé par Philip Kaufman et sorti en 1988, je ne savais pas dans quoi je m'embarquais.

La scène en question, celle où - face à un miroir - Tomas (Daniel Day-Lewis) discute avec Sabina (Lena Olin), laquelle porte un chapeau melon en parlant de celui de ses aïeuls auquel il appartenait me semblait riche de sens, ou tout au moins générateur d'un certain nombres d'intuitions que j'aurais voulu partager.

Je vais bien ne t'en fais pas : tragédie familiale intense et bouleversante

Kad Merad enlace Mélanie Laurent dans "je vais bien ne t'en fais pas"

Je vais bien ne t'en fais pas, un film de Philippe Lioret, sorti en 2006, et adapté du livre du même titre, c'est l'histoire complètement folle et bouleversante de Paul et Isabelle Tellier (Kad Merad et Isabelle Renauld) qui tentent de protéger leur fille Elise (Mélanie Laurent) en lui cachant la mort tragique de son frère jumeau.

Le happy end du Grand Bleu en version US

L'image finale, version US

Je voudrais bien savoir ce que les producteurs américains ont contre le suicide au cinéma.

Voilà une intro de post curieuse, j'en conviens.

Cependant hier, à l'occasion d'une nouvelle rediffusion du Grand Bleu, film réalisé par Luc Besson et sorti en 1988, je me suis aperçu que l'une des scènes du film qui m'ont le plus marqué, en l'occurrence la scène finale, différait lors de la sortie sur les écrans européens et les écrans américains.

La vie des autres ... leur mort aussi

 Gerd Wiesler alias HGW XX/7 alias Ulrich Mühe - La vie des autres

Lorsque j'ai visité le musée du mur de Berlin, à deux pas de Checkpoint Charlie, je me souviens avoir été autant impressionné par l'inventivité créative de ceux qui tentaient désespérément de passer à l'ouest que par l'inventivité sadique de ceux qui voulaient les en empêcher (je me souviens notamment des déclencheurs automatiques de tir de grenaille de fer et des grilles métalliques plongées dans l'eau de la Spree de manière à empaler ceux qui voulaient s'échapper en plongeant dans l'eau).

Titanic : un film pour les filles ? Vraiment ?!

Léonardo et Kate Winslet s'efforcent de survivre au plus célèbre nauffrage

Qui n'a pas vu ce film de James Cameron de 1997 qui a reçu 11 oscars !!!! En France il a fait plus de 20 millions d'entrées...un peu plus que les ch'tis !!! Je me souviendrai toujours de ma sortie du ciné, j'ai dit "waaaouh", j'étais choqué, probablement parce qu'on ne s'imagine pas le calvaire qu'ont vécu les passagers et qu'avec ce film, malgré les effets spéciaux, on s'y croirait....

Pages