L'associé du diable : "Arrête tes conneries papa"

Al Pacino dans le rôle de Satan... en colère

Voir la vidéo Youtube en bas de cet article

L'Associé du Diable (The Devil's Advocate) est un long métrage américain de Taylor Hackford sorti en 1997 avec Al Pacino, Keanu Reeves, et Charlize Theron.

Kevin Lomax (Keanu Reeves), brillant avocat de Floride est recruté par un très grand cabinet New-Yorkais dirigé par John Milton (Al Pacino).
Avec sa femme, Mary Ann Lomax (Charlize Theron), ils quittent tout pour s'installer dans un des plus beaux immeubles de la ville aux frais du cabinet.

L'immeuble est étrange, John Milton vit par exemple au dernier étage de celui-ci. Tout est démesuré, offert, trop parfait pour ne pas attirer la méfiance de tout un chacun.

Kevin Lomax est aveuglé par sa vanité. Son insolente réussite n'est pour lui que la récompense de son grand talent d'avocat. Il n'a perdu aucun procès, n'a commis aucune erreur, sauf justement de n'en avoir perdu aucun.

L'histoire se déroule dans un cadre New-Yorkais pesant. Mary-Ann est dés le début très mal à l'aise dans ce milieu qui est si éloigné du sien. Elle ne travaille pas, reste à la maison, dans un premier temps pour aménager son immense appartement, mais celui-ci deviendra vite sa prison. Elle tombera dans la folie, sa pureté étant trop fragile pour lutter contre ces démons qui l'entourent.

Elle va comprendre bien avant son mari dans quel monde ils viennent d'entrer, que des choses anormales se produisent, mais une fois encore, l'aveuglement de Kevin l'empêchera de se rendre compte qu'il perd également le contrôle de la situation, ainsi que sa femme.

La scène que j'ai choisie, est quasiment la scène finale. Elle se déroule lorsque Kevin, après le suicide de sa femme se rend dans l'appartement de John Milton pour le tuer.

Kevin se rend compte que John n'est pas vraiment humain car les balles ne l'atteignent pas, il comprend rapidement qu'il s'agit en fait de Satan mais autre surprise, c'est également son père.
Si vous avez vu le film, rappelez vous la réaction de la mère de Kevin quand elle croisa John dans l'ascenseur. Elle dit "voilà que je vous envoie comme des brebis au milieu des loups". Elle l'a reconnu, elle a reconnu Satan.

Ensuite il se rend compte que son père le suit depuis toujours, l'accompagne tout en le laissant libre de ses choix. Car en plus de la vanité, ce film traite également du libre arbitre de chacun.
Sa vanité ne lui autorisait aucun échec dans son métier d'avocat, au point de défendre de terribles criminels. Son père était là à chaque moment précis ou se décidait le choix entre le bien et le mal et Kevin choisissait le mal, ce qui a rendu fou d'amour son père, voyant en lui l'enfant parfait.

Le projet actuel du diable est de créer une famille. Que Kevin fasse un enfant avec sa soeur, devenant l'antéchrist.
Pour une fois dans sa vie, Kevin fera le bon choix, mais l'extrême fin du film nous montre qu'à nouveau il cèdera aux caprices de sa vanité, et à nouveau sous les yeux de son père, Satan.

Ce film m'a toujours fasciné, ce rapport entre le bien et le mal, les bons ou les mauvais choix que l'on pouvait faire dans notre vie et les conséquences qui en découlent. C'est effrayant de se dire que derrière chaque action il y a peut-être le diable qui sourit quand notre libre arbitre nous fait choisir ce qu'il attendait de nous.
Et en même temps ce rapport à Dieu. Car comme le dit John, alias Satan, Dieu a créé l'homme en lui faisant cadeau de ce cadeau extraordinaire que sont les instincts puis nous interdit aussitôt tout plaisir.

Le bien est-il l'ennemi du mal ou le mal l'ennemi du bien ? La réponse est sans doute dans les compromis et l'analyse de chacun. On est tous à même de juger ce qui est bon, non seulement pour nous mais aussi pour les autres qui nous entourent. Après chacun est libre de faire le bon ou le mauvais choix.

En tout cas, j'adore ce film. Et si vous ne l'aviez pas déjà vu, j'espère que cet extrait vous donnera l'envie de le voir en entier.




*



Ajouter un commentaire