L'Effrontée, la mappe-monde et la fin de l'enfance

Jean-Philippe Ecoffey et son globe terrestre lumineux

Ce film de Claude Miller sorti en 1985, avec le premier grand rôle de Charlotte Gainsbourg, est LE film culte de mon enfance. Servi par d'excellents acteurs tels que Bernadette Lafont, Jean-Claude Brialy, l'Effrontée suit les premiers émois et questionnements adolescents de Charlotte, 13ans, qui vit avec son père veuf et dont la seule amie se révèle être sa petite voisine de 6 ans espiègle et attachante (Julie Glenn, autre révélation du film) qui lui voue une profonde adoration, ce qui l'agace beaucoup.
Elle est fascinée par Clara Bauman, une jeune prodige de son âge, pianiste reconnue qui passe par sa ville dans le cadre de sa tournée et voilà qu'elle se rêve en impresario.

Dans une vie plus glamour...

Charlotte a 13 ans et sait qu'elle ne veut plus être une enfant, elle étouffe ds son petit monde qu'elle trouve médiocre et étriqué et rêve qu'on la prenne au sérieux et qu'on la traite comme une adulte.

Lorsque elle rencontre Jean, un jeune homme de passage (Jean-Philippe Ecoffey). Elle voit en lui l'opportunité de passer pour ce qu'elle n'est pas.
En effet, à sa grande surprise, ce jeune homme est la première personne qui la traite comme une adulte. Elle décide donc d'en jouer et de se laisser draguer gentiment au début.
Cependant au fur et a mesure le garçon se révèle de plus en plus entreprenant. Un jour où ils se sont donnés rendez-vous après s'être baladés ils retournent au bar de l'hôtel miteux dans lequel il séjourne.

Ils prennent un verre, lui fait une partie de flipper sous les yeux timides et gênés de Charlotte. Tout au long de ce rendez-vous il lui lance des regards suggestifs et lui parle assez langoureusement. Charlotte sent bien qu'il attend quelque chose de plus de la relation et par la même occasion se sent de plus en plus mal a l'aise a ses côtés. Prenant conscience qu'elle s'aventure dans un terrain non seulement inconnu mais aussi dangereux. Elle entre progressivement dans une sorte de mutisme et sa gaucherie son immaturité et son inexpérience l'empêchent de mettre un frein à ce qui est en train de se passer. Lorsqu'il lui propose de monter dans sa chambre pour lui montrer quelque chose elle le suit à contre cœur prisonnière de son propre jeu.

Il lui fait son numéro de charme avec cette mappemonde lumineuse, et le spectateur l'imagine en train de raconter son histoire de voyages à des dizaines d' autres filles juste pour les séduire. Et malgré sa naïveté, Charlotte pétrifiée reste debout à côté de la porte essayant vainement de lui faire comprendre son désir de partir.

A ce moment précis on ressent que c'est a nouveau une petite fille qui parle et qui se sent prise au piège. Lui, tellement persuadé du succès de son entreprise ne voit rien de sa détresse et lorsqu'il se jette sur elle, prise d'un sursaut de panique elle empoigne le socle de la mappemonde et lui fracasse l'objet sur le crâne.

Ce moment pourtant dramatique du film se trouve alors transformé en un intense moment poétique.
Les éclats lumineux du globe sur un fond totalement noir et neutre, métaphore de la fin brutale d'une époque.

Celle de la relation de Charlotte avec le jeune homme mais surtout la fin de son enfance.

Elle qui voulait tant qu'on la traite en adulte se voit tout a coup projetée dans un monde cruel et brutal qu'elle ne maitrise pas.
Mais si elle parvient à se sortir seule de ce mauvais pas, elle vient de franchir une étape et ne pourra plus revenir en arrière.

Galerie Photos de Charlotte Gainsbourg


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Charlotte Gainsbourg Effrontée


Ajouter un commentaire