Lelouch-Belmondo-Anconina, itinéraire d'un enfant gâté : faut pas s’étonner, c’est culte !

Richard Anconina, Belmondo, Itinéraire d'un enfant gaté

En 1988, Claude Lelouch réalise l’un de ses meilleurs films « Itinéraire d’un enfant gâté » qui sera aussi l’un de ses plus grands succès avec Môssieur Belmondo en personne, en mentor génial du naïf Richard Anconina.
Dans le film, on fait le tour du monde avec Bébel : en Afrique avec les lions sur une musique de Brel, en mer, en Chine, à Paris, au cirque... Il n’y a que l’ami Claude qui sache nous faire voyager comme ça... (oui bon je suis fan, vous l’aurez compris...)

Et puis, au milieu du film, un petit bijou...une scène comme ça...Pas de grands travellings, de mouvement de caméra sophistiqué, non, ça se passe dans une chambre d’hôtel minable, la lumière est un peu grise, sépia, on entend les voitures sur la route nationale dehors...

Belmondo est là, rugueux, charmeur, sûr de lui, un monstre d’assurance face au petit gars paumé, Richard Anconina alias Al, un looser que Sam Lion (Bébel) va former et manipuler pendant des mois tel un pantin, dans le but ultime de se rapprocher de ses enfants.

"Tu vas apprendre à dire bonjour"

La leçon du Maître commence par le B.A-B.A : « Apprendre à dire bonjour »...Et là accrochez-vous !
Le regard de chien battu d’Anconina vaut tous les cours d’art dramatique du monde au moment où il balance sa première réplique, un timide « bonjour » qui fait répondre à Bébel « nannn, là t’as l’air de me dire au revoir ! »

Mais le summum du jeu d’acteur et de la drôlerie du scénario est atteint lorsque l’on passe à la deuxième partie de la leçon : « Ne jamais avoir l’air étonné ».
Est-ce que Belmondo et Lelouch ont caché le dialogue à Anconina avant la prise ? Je me le demande à chaque fois que je revois cette scène car la tête qu’il fait lorsque Belmondo sort sa première phrase est tout simplement UNIQUE !
Il faut dire que le coup de « petit pompiste » est une sacrée trouvaille...

A regarder en entier et jusqu’à la fin pour apercevoir aussi Daniel Gélin en patron de bar crado inquiet qui écoute aux portes...
Lelouchement vôtre

Apprendre a dire bonjour par legrandcharles

Ajouter un commentaire