Misery : Kathy Bates munie d'une masse, c'est pas le pied !

Kathy Bates et une masse, l'horreur incarnée

Les années passent mais la vue du visage de Kathy Bates continue de me faire frémir (oui, même dans Titanic).
Malgré l'immense filmographie de Mme Bates, cette pointe d'inquiétude inconsciente ne me quitte plus depuis la première fois que j'ai visionné Misery, thriller pour lequel l'actrice a remporté l'Oscar de la meilleure actrice.

Sorti en 1991, ce film réalisé par Rob Reiner, est inspiré par un roman de Stephen King qui avait été publié quatre années plus tôt.

Comme pour Shining, le film repose sur un huis-clos angoissant dans un cadre montagneux.

Ecrivain reconnu, Paul Sheldon (James Caan, connu aussi pour avoir incarné Santino Sonny Corleone dans le Parrain), doit sa notoriété aux aventures de l'héroïne romantique qu'il a inventée : Misery Chastain.

Au bout de sept tomes, il décide de la faire mourir pour se consacrer à d'autres histoires. Il vient de terminer le 8ème et dernier tome de la saga dans un hôtel du Colorado mais est pris en partant dans une tempête de neige et est victime d'un grave accident de voiture.

Telle la saga Harry Potter, la saga Misery s'est déjà étalée sur sept tomes. Sept opus qui ont épuisé Paul Sheldon, tant et si bien qu'il a décidé d'en finir avec le personnage de Misery Chastain, et de lui donner la mort dans le 8ème tome, qu'il a rédigé dans un hôtel du Colorado. Une fois le livre achevé, Paul prend la route mais une tempête de neige occasionne un grave accident.

Paul est sauvé et recueilli par une jeune femme, ancienne infirmière du nom d'Annie Wilkes (Kathy Bates). Plutôt que de l'emmener à l'hôpital, elle l'emmène chez elle.
Elle lui avoue ensuite être sa plus fervente admiratrice. Cette admiration pour Misery Chastain se transforme rapidement en fureur lorsqu'elle prend connaissance du livre et de son contenu. Quand Annie découvre que Paul Sheldon a fait mourir son héroïne préférée, elle brûle le manuscrit et force l'écrivain à écrire une nouvelle version du livre.
Ces indices, et d'autres encore, ont permis à Paul Sheldon de comprendre qu'Annie est déséquilibrée et qu'il est désormais séquestré.

Il ne perd pas espoir de s'échapper et fait des excursions hors de son lit. S'en apercevant, Annie décide de le punir sévèrement.

Une masse et un tronçon de bois (scène du sabot)

La punition, rythmée par les hurlements de Paul sur un fond de Sonate au Clair de Lune, est juste ... atroce (moins que dans le livre, qui, semble-t-il, offre une version plus sanglante ... mais quand-même), ...

Pour ma part je suis capable de voir cette scène sans le son, ou de l'écouter sans la voir. Les deux en même temps, ça m'est impossible !

P'tite nature ? Peut-être ... Jugez-en donc par vous même (à partir d'1 mn 10 secondes dans la vidéo ci-dessous)...

[block:views=bloc_related-block]


Ajouter un commentaire