True romance : l'origine des Siciliens selon Dennis Hopper

Dennis Hopper

True Romance, c'est un film de Tony Scott sorti en 1993 avec un scénario du génial Quentin Tarantino. Il n'y a que lui pour sortir des histoires pareilles. Une pure merveille, un chef d'oeuvre en de nombreux points.

C'est l'histoire de Clarence (Christian Slater), un vendeur de bandes dessinées de Détroit. Clarence est passionné par les arts martiaux....et Elvis Presley....?!!!

Le soir de son anniversaire, il s'offre en solo trois films consécutifs de Sonny Chiba, un acteur de films d'arts martiaux, l'ancêtre de Bruce Lee en quelque sorte !
Il y rencontre Alabama (Patricia Arquette, une femme ravissante dont il tombe instantanément amoureux.

Le problème, c'est qu'Alabama est en fait une call girl envoyée par son patron comme cadeau d'aniversaire, sympa le patron !!!
Mais elle tombe vraiment amoureuse de lui et lui avoue tout. Pour la libérer de sa misérable vie, il tente d'aller discuter avec son mac Drexl (Gary Oldman au sommet de sa forme !), un type complètement défoncé et dangereux. La confrontation finira mal et Clarence le tuera en s'en prenant au passage plein la figure !

Pensant prendre les affaires d'Alabama, il se trompe en fait de valise et prend une malette pleine de drogue appartenant à la mafia sicilienne. Les voilà donc tous les deux en fuite avec à leur trousse, la crème de la crème de la mafia de Détroit, bonne chance...

La scène de la rencontre entre Vincenzo et le père de Clarence

Vincenzo Coccotti (Christopher Walken), de la mafia, se rend dans la caravane du père de Clarence, Clifford Worley (Dennis Hopper), pour essayer de retrouver sa trace. La scène est majestueuse. Deux gigantesques acteurs pour un tête à tête d'anthologie, le tout baigné dans une ambiance sombre et accompagné d'une musique classique mélodieuse et raffinée.

On imagine ce genre de rencontres d'une brutalité absolue. Mais là, ils s'asseoient autour d'une table, Dennis Hopper allume une cigarette, et raconte l'histoire de l'origine des Siciliens à Vincenzo. On sent que ca n'est pas une petite main de la mafia, non, c'est le chef, l'affaire est sérieuse, il s'agit de milliers de dollars de drogue.

Il le laisse raconter son histoire, car elle a attisé sa curiosité. Il sait détecter si quelqu'un lui ment et là il voit bien qu'il ne lui ment pas donc ca le trouble au plus haut point.
Clifford sait bien dés leur arrivée que ses minutes sont comptées, et c'est avec une insolence et un culot incroyable qu'il va leur raconter cette histoire. Car en se faisant tuer comme celà va lui arriver, il évitera sans doute de se faire torturer pour leur dire ou se trouve son fils, ainsi il va se sacrifier pour le sauver.

Il leur raconte que la Sicile a été conquise par les Maures et que par conséquent les Siciliens, si fiers de leurs racines et de leur origine, ne sont pas tant Siciliens que ca ! De quoi rendre fou un Sicilien non ? Surtout quand il est dans la mafia !!!

Je vous demanderai de regarder attentivement cette scène deux fois, la première pour l'histoire, et la seconde pour sa réalisation. La musique y est divine, la lumière sur les personnages, l'ambiance feutrée. De quoi faire une scène culte. Elle est très courte et c'est un aparté dans l'ambiance super nerveuse et déjantée du film et c'est une réussite absolue.

Si vous n'aviez pas vu ce film, ne vous limitez pas à l'extrait car vous n'êtes pas au bout de vos surprises, True Romance est un film vraiment à part...


Ajouter un commentaire