Une histoire vraie de Lynch : Alvin Straight, l'automobiliste et le cerf

 L'automobiliste se lamente sur la mort du cerf

Il arrive que la réalité dépasse la fiction, mais le plus souvent, elle l'inspire.
Un homme âgé et sur le déclin qui décide de traverser une partie des Etats-Unis en chevauchant une tondeuse pour retrouver son frère qu'il a perdu de vue suite à une violente dispute, semble être le scénario parfait d'un film qui veut sortir du lot et attirer l'attention.
C'est pourtant bien d'une Histoire vraie que c'est inspiré David Lynch pour son film éponyme The Straight story(1999).

Le film relate non seulement l'étrange aventure d'Alvin Straight (Richard Farnsworth) lors de son parcours au sein de l'Amérique rurale, mais s'intéresse aussi aux rencontres qu'il fait, son impact sur les vies de ces gens qu'il croise et réciproquement ...

La scène de l'automobiliste et du cerf

Au nombre des rencontres d'Alvin, il en est une particulièrement brève, absurde et intense.
Alors qu'il roule paisiblement sur le bas de côté de la route, au "volant" de sa tondeuse John Deere 110, une voiture le double à grande vitesse et on entend le bruit d'un choc.
Alvin s'approche de la voiture accidentée dont est sortie une femme visiblement bouleversée par l'accident. Le spectateur comprend vite que l'automobiliste est visiblement plus hystérique que bouleversée par la mort du cerf qu'elle vient de heurter. Avant qu'Alvin ait pu prononcer un mot, la conductrice se lance dans une longue diatrybe nerveuse dans laquelle elle explique que malgré ses efforts pour l'éviter, ces accidents avec des cerfs ne cessent de se produire. Elle s'interroge sur ces cerfs qui semblent surgir de nulle-part et maudit l'injustice de ces rencontres mortelles.
Alvin, à ala manière d'un psychanaliste, lui prête une oreille silencieuse. La femme conclut en disant que le pire est qu'elle adore les cerfs avant de se remettre au volant de son véhicule accidenté et de reprendre la route.
Alvin, aussi pragmatique que simple, aura quand à lui une attitude plus sereine: il se contentera de manger l'animal et d'orner son véhicule des bois de ce dernier.

Certains ont qualifié ce film "d'odyssée moderne" d'un homme aux prises avec sa mortalité, ses erreurs et les liens qu'il entretien avec ce qui reste de sa famille. Si le sujet du film peut sembler étonnant et sa narration linéaire, une Histoire vraie, n'en reste pas moins un film efficace et agréable qui met l'accent sur la beauté et l'étrangeté de la vie et des relations humaines.

[block:similar=similar]
[block:block=79]


Ajouter un commentaire