Woody Allen...un fervent optimiste dans "Whatever works" ???

Woody Allen  Whatever works

Woody Allen...un fervent optimiste dans "Whatever works" ???

Un film de Woody Allen ça ne laisse personne indifférent. On déteste ou on adore le style acerbe et caustique du personnage.

Dans Whatever works, sorti en 2009, Woody Allen ressort un projet de film vieux de trente ans pour Larry David qui, en jouant le rôle de Boris Yelnikoff ressemble à s'y méprendre à son auteur et réalisateur.

Cynique, hypocondriaque, et tout bonnement insupportable, il conte au spectateur son histoire. Il nous apprend que malgré toutes ses névroses délirantes, il est parvenu à changer en vivant aux côtés de la délicieuse Melody (Evan Rachel Wood), une jeune fille de 21 ans qui débarque dans sa petite vie tranquille. Sa naiveté et sa joie de vivre maladive vont finir par l'apaiser et commencer à lui faire voir le monde autrement.

Whatever works, (après tout...si ça marche...) est une histoire bourrée d'optimisme. Le chemin pour parvenir au bonheur est tortueux et atypique, mais échappait jusqu'à lors à tout raisonnement cartésianiste du brillant Boris.

Dans ce premier extrait, qui est la scène d'introduction du film, Boris quitte une discussion animée avec ses deux amis pour nous conter sa vision du monde et son histoire. Il reviendra nous parler directement à la fin du film pour nous en donner la morale dans le deuxième extrait.

Cette proximité voulue par Woody Allen avec le personnage le rend plus réel et attachant dés les premières minutes du film. On rentre immédiatement dedans...et on en sort différent, plus joyeux...et optimiste !!!

Whatever works....!!!

[block:similar=similar]
[block:block=79]



La vidéo





Ajouter un commentaire