Scène de sexe dans le nom de la Rose : Valentina Vargas et Christian Slater

Scène de sexe dans le nom de la Rose : Valentina Vargas et Christian Slater

Si vous êtes un homme, né à la fin des années 1970 ou au début des années 1980, vous connaissez sans doute cette scène.
Peut-être même, en la regardant pour la première fois (et les suivantes) avez-vous senti poindre en vous un étrange et nouveau désir...

Vous l'aurez vu au cinéma, plus vraisemblablement encore à la télévision, le Nom de la rose, thriller franco-italo-allemand réalisé par Jean-Jacques Annaud d'après l'œuvre Il nome della rosa de Umberto Eco.
Ce film, sorti sur les écrans français le fin 1986, met en scène, notamment, Sean Connery dans le rôle Guillaume de Baskerville, et Christian Slater (actuellement à la télé dans la série Forgotten) en Adso de Melk.

Peut-être ne connaissez vous pas le nom de Valentina Vargas.

En revanche, si l'on vous parle de LA scène de sexe qui se déroule dans une pièce sombre, scène débutant par un regard hypnotique entre deux jeunes acteurs, il y a fort à parier que dans votre esprit jailliront les formes soulignées d'ombres d'une adolescente. Pas vrai ?

Il faut dire qu'elle avait du chien la petite, désormais aussi grande que vous pouvez l'être.

Dans cette scène, le jeune novice Adso, qui s'est caché dans un coin sombre pour échapper à un moine inquiétant y découvre -une fois hors de danger - une souillon qui vit habituellement avec d'autres mendiants des environs.

D'emblée le regard de la belle prédatrice à la peau tannée de soleil et de crasse (campée, donc, par l'actrice Valentina Vargas) est admiratif/interrogateur. D'un geste, elle esquisse avec la main du jeune moine une caresse sur son propre visage, main qu'elle pose ensuite sur sa poitrine dont elle découvre ensuite le vêtement pour ressentir la pression de la main sur son sein nu.
Lui, Adso, comprend à peine, s'étonne et admire tandis que la belle se dénude à moitié. Il se décide enfin à l'aider. Une fois libérée de la toile épaisse qui la recouvrait, la jeune fille bombe fièrement son torse nubile et lui - tel Saint-Antoine - cherche à résister à la tentation. Un instant seulement.
L'instant d'après, elle lui fourre le nez (et tout ce qui s'ensuit) dans ce que les anglais appelle le "cleavage", qu'il se met à pourlécher allègrement, le saligot de moinillon.Hypnotique, la jeune fille, le met au sol, telle une judoka affamée et gourmande pour ensuite le chevaucher, non sans avoir d'abord relevé son vêtement pour découvrir (bah oui, à cette époque la culotte, le tanga, et le string c'était moins courant...)un fessier apparemment ferme. Vous imaginez la suite ... qui se déroule à même le sol que l'on imagine aussi sale que froid.

Si vous n'y parvenez pas, regardez donc la vidéo ci-dessous !


*



Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose


Valentina Vargas Nom de la Rose

- Réalisateur: 
- Date: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).