Scène de nu

Marlene Jobert : "Je vois bien du con, que c'est vous, mais moi je suis à poil !"

Marlene jobert nue dans la guerre de polices

Il n'y a pas si longtemps,j'ignorais qu'Eva Green a une soeur jumelle. Mais il faut bien le dire, cela n'a pas grande importance.

J'ignorais également (oui, ça en revanche c'est impardonnable) que la maman de la belle Eva n'est autre que la non moins belle Marlène Jobert.
Ce que j'ignorais aussi (oui oui, je sais, ça commence à faire beaucoup) c'est qu'en plus de mettre son organe vocal au service d'enfants avides de contes, Marlène a - à l'instar de sa fille - mis le reste de son anatomie au service du 7ème art et a quelques scènes sexy à son actif.

La belle noiseuse : le corps nu et brisé d'Emmanuelle

Emmanuelle Béart nue dans la Belle Noiseuse

Alors que certains crient au génie lorsqu’il est question de La Belle Noiseuse, un film de quatre heures réalisé en 1990 par Jacques Rivette, d’autres en revanche n’en retiennent que … sa longueur.

Tous en revanche s’accordent pour reconnaître le travail de Michel Piccoli en peintre désabusé qui ne croit plus en son génie créatif et pour louer la performance d’une Emmanuelle Béart en muse et victime à la fois docile et rebelle, mise à nue, malmenée, dont le corps est brisé par les contorsions que lui impose le peintre.

L'été meurtrier : Isabelle Adjani, une nudité provocante et tragique

Sorti en 1983, L'été meurtrier a marqué les esprits. Inspiré de faits réels, tout comme le livre de Sébastien Japrisot, le scénario de Jean Becker ne peut laisser indifférent.
Eliane (Elle), campée par Isabelle Adjani, est une jeune femme dont la beauté fatale attire irrésistiblement les regards de tous les garçons du village.
C'est finalement, Florimond dit "Pin-Pon" (Alain Souchon, jeune pompier volontaire qui fait sa préférence.

Pages