Le Grand Bleu

Hommage, vol, plagiat : l'inspiration au cinéma

Hommage, vol, plagiat, copie, imitation : l'inspiration au cinéma

"Je vole des choses dans tous les films possibles et imaginables. J'adore ça - si mes films contiennent quelque chose c'est que j'ai pris tel élément ici et tel autre là et que je les ai mélangés ensemble. Si certains n’aiment pas ça, alors tant pis, qu'ils n'aillent pas voir mes films, ok ? Je vole des choses partout. Les grands artistes volent, ils ne rendent pas des hommages." expliquait Quentin Tarantino à Empire magazine, en 1994.

Le happy end du Grand Bleu en version US

L'image finale, version US

Je voudrais bien savoir ce que les producteurs américains ont contre le suicide au cinéma.

Voilà une intro de post curieuse, j'en conviens.

Cependant hier, à l'occasion d'une nouvelle rediffusion du Grand Bleu, film réalisé par Luc Besson et sorti en 1988, je me suis aperçu que l'une des scènes du film qui m'ont le plus marqué, en l'occurrence la scène finale, différait lors de la sortie sur les écrans européens et les écrans américains.