Lost in Translation

Lost in translation : le point sur la petite culotte rose de Scarlett Johansson

La culotte de Charlotte dans Lost in translation

Le cinéma, tout comme les autres formes d'art, d'ailleurs, n'est pas un art isolé.

Quand il ne s'agit pas de s'inspirer d'une ambiance ou d'une structure, une partie du talent des réalisateurs réside dans leur capacité à identifier chez leurs prédécesseurs des morceaux d'anthologie, à les réadapter, les sublimer, les maquiller pour les intégrer de manière harmonieuse dans leur oeuvre.

Lost in translation. Perdu dans ... la traduction ? Le voyage ?

Scarlett se perd dans la ville

On peut aimer Lost in translation sans avoir jamais vu l'Asie.
C'était d'ailleurs mon cas.
J'avais aimé le film pour sa poésie absurde. Pour le coté "lost" de Scarlett Johansson et de Bill Murray. J'avais peut-être moins savouré le cote "translation".
Je m'étais laissé emporter là où Sofia Coppola voulait m'emmener sans pourtant saisir toute la complexité du propos.